travailler sa communication non verbale en business


Dans un précédent article vous avez pu découvrir l’importance du visage en communication. Détectons maintenant le regard et plus précisément le contact visuel.

Dès que votre interlocuteur établit un contact visuel avec vous, vous pouvez lire dans ses yeux et surtout tester l’impact que vous ou ce que vous dites, avez sur lui. Découvrez les 7 clés pour une bonne communication visuelle et mesurez si vous avez été écouté et compris et si votre vis-à-vis est en empathie avec vous. Vous gagnerez ainsi en assurance et surtout, vous communiquerez dans le bon sens. A appliquer dans toutes les situations de la vie dans lesquels on communique: entretien de recrutement, présentation, formation, entretien de vente, professionnel et même lors d’un premier rendez-vous… la liste n’étant pas exhaustive.

Clé no 1 : la direction du regard

Observez d’où vient le regard. Si l’on vous regarde de côté de bas en haut et que la tête est légèrement penchée, cela traduit de l’amabilité, de la bienveillance et de l’empathie. Si cette posture s’accompagne d’un battement des paupières, cela indique une ouverture au flirt - votre vis-à-vis est alors entièrement acquis à ce que vous dites et sans doute aussi à votre personne!

Si vous êtes dans cette même posture que votre vis-à-vis, toute confrontation sera exclue. Bon à savoir, non ?

Clé no 2 : l’intensité du regard

Mesurez l’intensité du regard. Si celui-ci est pénétrant et intense, cela indique que votre interlocuteur n’est pas ouvert à votre proposition. Il connait le sujet et est déjà bien informé, inutile donc de lui amener des informations supplémentaires. A moins que…son regard se rétrécisse tout d’un coup, ce qui indiquerait qu’il se concentre sur quelque chose de bien précis, un détail de votre discours. Tout ne serait donc pas perdu!

Il est donc important de détendre votre visage lorsque vous vous concentrez. Cela influencera positivement votre communication et votre vis-à-vis. Si ce dernier vous regarde plus longuement, cela indique qu’il est intéressé à ce que vous racontez, qu’il veut en savoir plus. Il lui faut des informations complémentaires pour se faire une idée et prendre sa décision.

Clé no 3 : gestion de la domination

Si votre vis-à-vis vous regarde droit dans les yeux, cela signalise une position frontale : il veut forcer la prise de décision. Il vous montre qu’il est le plus fort. Cette posture est d’ailleurs intensifiée par la tête qui reste droite. On fixe la pupille, on hoche la tête et le silence entre les deux communicants se fait. Cela indique clairement le désir de domination de l’un sur l’autre. Si vous vous trouvez en présence d’une telle communication agressive, il suffit de légèrement détourner la tête et tout reviendra à la normale. Un signal clair qui indique que vous n’êtes pas d’accord avec cette façon de faire.

Clé no 4 : détectez les manœuvres déviantes

Si votre interlocuteur ne vous regarde que sporadiquement, que de plus il a tendance à regarder le sol, cela indique un manque de confiance en soi. Demandez-lui s’il a besoin d’informations complémentaires. De votre côté, si vous voulez vous positionner positivement lors d’un entretien professionnel ou de vente, évitez ce genre de posture.

Clé no 5 : personne ne se regarde

Si votre vis-à-vis ne vous regarde pas du tout ou regarde même le plafond pendant un moment, cela ne veut pas dire qu’il manque de confiance en lui. Ce n’est pas non plus un aveu de faiblesse. C’est simplement le signe qu’il doit réfléchir et ne veut pas encore prendre position. Cela évite aussi toute confrontation.

Attention toutefois, si cette posture intervient lors de la signature d’un contrat de vente ou de travail: dans ce cas cette posture pourrait traduire le fait que l’on vous cache quelque chose. Est-ce que toutes les clauses ont été vues et discutées ? Lors de la signature de tout contrat on regarde son vis-à-vis dans les yeux et ceci est valable pour toutes les personnes présentes lors de la signature!

Clé no 6 : observez les sourcils

Si les deux sourcils de votre vis-à-vis de relèvent simultanément, cela indique qu’il est tout ouïe et surtout qu’il veut en savoir plus à votre sujet. Son écoute est positive et toute confrontation est exclue. Si au contraire un seul sourcil se relève, cela signalise du scepticisme. Il veut en savoir plus sur son vis-à-vis, mais sait déjà qu’il ne connaîtra pas toute la vérité. Si de votre côté vous avez les deux sourcils relevés lors d’une discussion, cela motivera votre vis-à-vis à en dire plus sur lui.

Clé no 7 : suivez les yeux de votre interlocuteur lorsqu’il réfléchit

S’il regarde vers le haut et à gauche (donc à droite pour vous qui êtes en face), cela indique qu’il cherche une réponse dans son souvenir, dans son vécu réel. Il se souvient de personnes où d’événements qui pourraient lui apporter une réponse. Si au contraire il regarde en haut à droite (donc à gauche pour vous qui êtes en face), cela indique qu’il cherche une réponse créative à une question que vous lui avez posée. Il ne connaît pas encore la réponse, il faut qu’il l’a crée dans son esprit. S’il regarde vers le bas, vers la gauche ou vers la droite, il suit alors un dialogue intérieur; il pèse le pour et le contre avant de prendre une décision.

Observez donc bien votre interlocuteur pour pouvoir anticiper et diriger l’entretien et non le subir, peu importe dans quelle situation vous vous trouvez. Et veillez vous aussi à avoir la bonne communication visuelle.

Besoin d’aller plus loin pour réussir votre communication non verbale ? Prenez-rendez-vous pour un premier coaching gratuit de 15 minutes par téléphone. Choisissez votre horaire.

Christina Malinjod - coach en image morpho-holistique

November 1, 2018